Projets

lancement d'une "demarche grand site de france" dans le massif de l'esterel - 2018

Le site du "Massif de l'Estérel Oriental" a été classé au titre des Sites (loi 1930) par décret en 1996. Ce classement reconnaît sa dimension de monument naturel national et assure à très long terme sa protection contre l'urbanisation et toute forme d'artificialisation, au bénéfice des habitants de la région comme de ses nombreux visiteurs. Dans cet objectif, les aménagements et constructions dans le site classé sont soumis à autorisation de l'Etat. 

Le classement est une protection réglementaire, ce n'est pas un plan de gestion prévoyant des moyens pour gérer et protéger activement le site. C'est pourquoi les collectivités locales, réunies au sein du Syndicat Intercommunal pour la Protection du Massif de l'Estérel - S.I.P.M.E. ont souhaité prendre en main la gestion et la valorisation du site, en vue d'obtenir de l'Etat le label "Grand Site de France"; un label de développement durable très exigeant

Un "Grand Site de France", c'est donc un espace où une synergie de moyens est mise en oeuvre, où un projet territorial local est développé afin de protéger activement un espace DEJA protégé réglementairement en tant que "Site Classé". 

La Démarche Grand Site de France (ou Opération Grand Site - OGS) est la démarche proposée par l'Etat aux collectivités territoriales pour répondre aux difficultés que posent l'accueil des visiteurs et l'entretien des sites classés de grande notoriété soumis à une forte fréquentation.

Cette démarche vise à assurer la préservation du patrimoine naturel, culturel et paysager du territoire, un accueil du public à la hauteur des qualités du site dans le respect des habitants et du caractère des lieux, ainsi que la valorisation culturelle et économique du territoire. Il s'agit d'une démarche de projet, élaborée de manière concertée par les collectivités territoriales et les services de l'Etat concernés associant tous les acteurs locaux, publics et privés. Grâce à des études approfondies, le projet du Grand Site précise les orientations stratégiques qui seront mises en oeuvre au travers de programmes d'actions. La démarche est animée par une structure gestionnaire du Grand Site, le S.I.P.M.E. dans le cas de l'Estérel.

Lorsque des actions ont effectivement été mises en oeuvre pour résoudre les principales difficultés du territoire et atteindre un niveau d'excellence dans la gestion de l'espace, le territoire peut être labellisé par l'Etat "Grand Site de France" pour une durée de 6 ans. Pour que le label soit renouvelé, le territoire devra poursuivre ses actions d'amélioration et maintenir un haut niveau dans sa gestion de l'espace.

Les Démarches Grands Sites de France se décomposent en plusieurs étapes : la candidature au lancement de la démarche et son acceptation par le Ministre de l'Environnement, une phase d'études et de construction du projet Grand Site, une phase de mise en oeuvre des actions, l'obtention de la labellisation par l'Etat (si les actions réalisées sont jugées suffisantes), la poursuite des actions et le renouvellement du label. 

La candidature de l'Estérel a été acceptée en Octobre 2018 et le S.I.P.M.E. est actuellement en train de mener les études permettant de construire le projet de territoire à mettre en oeuvre en vue d'obtenir le label d'ici 4 à 5 ans. 

 _____________________________________________________________________________________________________________________________

Plan Paysage et Schema d'accueil du public : des études pour elaborer le projet du grand site de l'esterel

Dans le cadre de la Démarche Grand Site de France, il est obligatoire de mener certaines études pour construire le projet de territoire conduisant à la labellisation.

Entre 2016 et 2018, le S.I.P.M.E. a conduit une étude de fréquentation de grande ampleur à l'échelle du massif de l'Estérel et de son littoral. Les résultats de cette étude ont été utilisés pour construire le Plan Paysage (PP) et Schéma d'Accueil du Public (SAP) actuellement en cours de réalisation.

Ces deux études ont été lancées en Juillet 2018 par le S.I.P.M.E. Les objectifs sont d'aménager le massif de l'Estérel afin d'améliorer : 

  • la qualité paysagère, en travaillant sur le cadre de vie des habitants du territoire, le renforcement de l'identité territoriale et la préservation de l'"esprit des lieux";
  • la qualité environnementale, en préservant les espaces naturels via une gestion active et concertée de la fréquentation et des efforts marqués sur l'information et la sensibilisation du grand public ;
  • la qualité sociale, en améliorant l'accueil du public sur le massif de l'Estérel, en favorisant l'accès pour tous aux espaces naturels et en répondant à une demande croissante de réseaux sportifs balisés et entretenus pour les activités de pleine nature ;
  • les retombées économiques locales, en améliorant la qualité et la diversité de l'offre touristique (éco-tourisme et nouvelles activités de nature en complément du tourisme balnéaire existant, développement de l'écomobilité pour accéder aux espaces naturels,...) et en favorisant l'étalement de la période d'affluence sur les ailes de saison (printemps et automne).

La phase diagnostic permettant d'établir un état des lieux et d'identifier les enjeux s'est terminée fin 2019 (documents consultables dans la rubrique "Ressources").
Dans un second temps est développée une phase stratégie où des objectifs de qualité paysagère et des choix d'aménagement du territoire en termes d'accueil du public et d'interprétation du patrimoine sont proposés. Ces orientations, en cours de définition, seront ensuite déclinées en actions concrètes dans un 3e temps. 

Cela va notamment permettre de définir le réseau d'itinéraires de sports de nature à baliser et entretenir à l'échelle du massif (randonnée, vélo, ballades équestres,...), de créer des itinéraires thématiques de découverte (circuits géologiques sur le volcanisme de l'Estérel, circuits naturalistes, circuits de découverte du patrimoine [meulières, oppidum,...]), d'identifier les principales portes d'entrée du massif à aménager (requalification paysagère et aménagement des parkings, espaces de pique-nique, espaces d'interprétation environnementale et patrimoniale, toilettes, cartes de localisation,...), d'aménager certains belvedères et sommets du massif (tables d'orientation, lecture de paysage, information patrimoniale, requalification paysagère), d'améliorer la protection de zones sensibles écologiquement, de développer des supports de communication permettant de mieux faire connaître le massif, ses richesses, ses vulnérabilités, les activités que l'on peut y pratiquer (guides, expositions, site internet,...)

______________________________________________________________________________________________________________________________

Étude de fréquentation - 2016/2018

Dans le cadre du projet de lancement d'une Démarche Grand Site de France (ou Opération Grand Site) dans le massif de l'Estérel, le SIPME a supervisé une étude de fréquentation quantitative et qualitative sur un espace naturel de 22 000 ha entre 2016 et 2018.

L’amélioration de l’accueil du public dans l’Estérel, la gestion des flux de fréquentation et la conciliation des divers usages du massif forestier est en effet un des axes d’action de la CFTGE et de la démarche OGS. L’étude de fréquentation a ainsi eu pour objet de pour mieux connaître les visiteurs qui fréquentent l’Estérel et son espace maritime, leurs pratiques et leurs attentes. L’enjeu? Développer par la suite un projet d’aménagement et de valorisation du massif adapté aux attentes des divers types d’usagers, tout en protégeant l’espace naturel.

Cette étude a été réalisée par le bureau d'études TRACES TPI, qui d'une part a collecté des données quantitatives pour estimer les flux de visiteurs à travers la réalisation de comptages en divers points stratégiques du massif, et d'autre part, a réalisé diverses enquêtes et interviews durant un an.

Les résultats de l’étude

Les résultats de l’étude ont mis en évidence que le massif et son littoral sont fréquentés toute l’année, bien plus que ce que n’imaginaient les gestionnaires des espaces naturels : 2 150 000 visites/an (soit 1 500 000 visites/an pour le secteur forestier et 586 000 visites/an pour le secteur littoral (hors plage)), avec 435 000 visiteurs différents/an (soit une moyenne de 4,95 visites/personne/an).

Télécharger la synthèse de l’étude de fréquentation 2016-2018

Télécharger le rapport de Fréquentation de l'Esterel 2018

Une étude présentée dans le cadre d’une conférence scientifique internationale en 2018

La méthodologie et les résultats de cette étude ont été présentés par le SIPME lors de la " 9th International Conference on Monitoring and Management of Visitors in Recreational and Protected Areas (MMV9) ", organisée par l'IRSTEA à Bordeaux du 28 au 31 août 2018. Cette conférence scientifique a rassemblé plus de 200 chercheurs et gestionnaires d'espaces protégés issus de 30 pays.

La présentation de l'étude du SIPME a eu lieu dans le cadre d'une table ronde intitulée " Pourquoi compter ? Présentation des meilleures pratiques en matière de collecte de données destinées à la préservation et à la gestion des espaces naturels ". Le SIPME a ainsi pu expliquer en quoi il est essentiel de croiser des données quantitatives issues d'éco-compteurs avec d'autres démarches (comptage visuels, interviews de visiteurs sur sites, enquêtes en ligne et interviews de personnes ressource) en vue d'obtenir des données opérationnelles, utiles aux gestionnaires pour la conception d'un schéma d'accueil du public.

charte 1

charte 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le résumé de présentation de l’étude de fréquentation diffusé lors de la Conférence (en anglais)

SIPMELes-Adrets-de-l'EstérelBagnols-en-forêtFréjuslogo-mandelieuPuget-sur ArgensSaint-RaphaëlTheoule-sur-Mer