Actualités

Avril 2018 : Le SIPME et l'ONF réalisent une interview commune à Var Matin

Objectif : informer les habitants au sujet des projets que nous menons dans le massif de l'Estérel

Dossier de presse SIPME-ONF

Article Var Matin du 29.04.2018


Décembre 2016 : Réouverture d’un accès au massif de l’Estérel grâce au SIPME

Le 23 juin 2016, l’ONF faisait part au SIPME de sa décision de fermeture à la circulation publique de l’ensemble de la route forestière de la Louve, située en forêt domaniale, à compter du 30 juin 2016. Cette décision était dictée par des considérations de sécurité des usagers, liées à l’état de dégradation importante de la bande de roulement.

Au cours de l’été, grâce à la détermination du SIPME d’œuvrer à conserver une qualité d’accès au massif, une solution a pu être élaborée pour restaurer l’accès au secteur de Colle Douce et à ses parkings, la Charte Forestière de Territoire Grand Estérel prévoyant en effet d’améliorer l’accueil du public dans cet espace naturel.

Le SIPME a ainsi pris en charge sur fonds propres la rénovation de deux tronçons de route situés à l’extérieur du massif sur les communes de Fréjus et Saint-Raphaël : tronçon « Tour de Mare – Pont de la Bécasse » et tronçon « Oratoire de Guérin – Carrefour de Colle Douce ». L’ONF  a pour sa part assuré une rénovation de la partie interne au massif (tronçon Pont de la Bécasse – Colle Douce) pour y permettre un usage piéton et cycliste. Sur l’ensemble de son tracé, la route forestière de la Louve reste soumise aux restrictions de circulation liées au niveau de risque d’incendie de forêt.

Ces travaux ayant été achevés le 13 décembre 2016, l’ONF a pris la décision de rouvrir immédiatement à la circulation publique motorisée les tronçons réhabilités par le SIPME, donnant ainsi satisfaction aux associations d’usagers du massif de l’Estérel. Le tronçon situé entre Colle Douce et le Pont de la Bécasse restera quant à lui limité à un usage de loisir piéton et cycliste. Il est donc mis fin au transit routier de contournement de l’agglomération, auquel cette infrastructure forestière n’était pas adaptée. 


Septembre 2016 : 1er Comité de Pilotage de l’étude de fréquentation du massif de l’Estérel

Le 23 septembre, le 1er Comité de Pilotage de l’étude de fréquentation du massif de l’Estérel s’est réuni dans les locaux du SIPME afin que soient présentés et validés la méthodologie et les outils d'enquête qui seront mis en oeuvre dans le cadre de l’étude.

- Présentation du COPIL n° 1

- Compte-rendu du COPIL n° 1

 
Septembre 2016 : Participation du SIPME au 1er Forum de l’Environnement et du Développement durable de la CAVEM.

Les 14 et 15 septembre, le SIPME et l’ONF ont co-animé un stand du pôle biodiversité du Forum. Cela a été l’occasion d’expliquer aux visiteurs et aux élèves des 17 classes invitées les enjeux de la gestion du massif de l’Estérel et les actions mises en oeuvre par les pouvoirs publics.

Programme du forum

 
Juillet 2016 : Lancement d’une étude de fréquentation de 18 mois dans le massif de l’Estérel et sur son littoral.

L’amélioration de l’accueil du public dans l’Estérel et la conciliation des divers usages du massif forestier est un des axes d’action de la CFTGE. Dans ce cadre, le SIPME réalise en 2016-2017 une étude de fréquentation, pour mieux connaître les visiteurs qui fréquentent l’Estérel, leurs pratiques et leurs attentes. L’enjeu ? Développer par la suite un projet d’aménagement et de valorisation du massif adapté aux attentes des divers types d’usagers de la forêt, tout en protégeant l’espace naturel. Il est prévu que la phase de collecte des données de terrain, qui va durer un an, débute en octobre 2016.

Cette étude est réalisée par le bureau d'études TRACES TPI, qui d'une part va collecter des données quantitatives pour estimer les flux de visiteurs à travers la réalisation de comptages visuels, et d'autre part, va réaliser diverses enquêtes (1600 entretiens dans le massif forestier avec les visiteurs, enquêtes en ligne auprès des socioprofessionnels du tourisme et des habitants de la région, entre autre).


Mai - Juin 2016 : Lancement de chantiers bénévoles dans l’Estérel !

DSCN8961 Un premier chantier test a eu lieu du 24 mai au 12 juin 2016 au Cap Roux, en forêt domaniale, sur la commune de Saint-  Raphaël. Le chantier, auquel ont pris part deux associations locales (le Club Alpin Français de l’Estérel (CAF), et le club des  Randonneurs-Est-Varois (REV)), a été organisé par l’ONF et le SIPME.

 

      - Article de presse de Var Matin
      - Compte-rendu SIPME du Chantier pilote « Cap Roux »
      - Dossier de presse ONF

 

 

 

 


Mars 2016 : Le Mont Vinaigre débarrassé d’un point noir paysager !

A côté du Mont Vinaigre, point culminant du massif de l’Estérel, se trouvait un relais radioélectrique abandonné, élément disgracieux du paysage. Cet ensemble, composé d’une antenne métallique de 30 m de haut, d’un algéco et d’un petit baraquement a été évacué en mars 2016 grâce au financement conjoint du SIPME, de l’ONF et du SIVOM des Adrets de L’Esterel – Fréjus.

Le SIPME et ses partenaires ont profité de la venue d’un hélicoptère super-puma, permettant d’évacuer les éléments les plus volumineux, à l’occasion de l’opération organisée par RTE de déconstruction de la ligne électrique aérienne 63 kv La Bocca-Fréjus.

Image massif esterel

Cette action s'inscrit dans le cadre des mesures planifiées par la CFTGE : Orientation B "Améliorer et renforcer l'identité du territoire Grand Estérel", action E "suppression des équipements obsolètes".

Cela a également été l’occasion de consolider la plateforme du belvédère du Mont Vinaigre.

Image plateforme mont vinaigre

(Photos : ONF)

De quoi donner satisfaction aux associations d’usagers qui réclamaient depuis longtemps l’élimination de ce point noir paysager et environnemental !

1er semestre 2016 : Organisation d’un cycle de concertation avec divers partenaires et acteurs locaux pour préciser certains projets de la CFTGE.

Liste des acteurs rencontrés :

  • ONF : réflexion sur l’avenir du réseau de maisons forestières de l’Estérel, notamment en ce qui concerne les sites du Malpey et de la Duchesse); co-construction d’une démarche d’implication des associations locales dans la protection du massif.
  • DREAL PACA et Architecte des Bâtiments de France : réflexion sur le projet de réhabilitation de la maison forestière du Malpey.
  • Acteurs de l’éducation (Education Nationale, services éducation-jeunesse des communes de la CFT, associations d’éducation à l’environnement, CPIE des Îles de Lérins) : réflexion sur l’éducation à l’environnement dans l’Estérel, et plus spécifiquement, réflexion sur le projet d’accueil du public et d’éducation à l’environnement à la maison forestière du Malpey.
  • Elus-maires des communes de la CFT : réflexion sur les divers projets à initier dans le cadre d’un projet d’Opération Grand Site (en vue d’une labellisation Grand Site de France) et concertation sur l’évolution à donner au SIPME.
  • Associations locales (environnement, sports de nature, Collectif Estérel pour Tous) : présentation de la démarche de la CFTGE et du projet d’Opération Grand Site, réflexion sur les projets de réhabilitation de la maison forestière du Malpey et de la Duchesse, construction d’une démarche partenariale pour la protection du massif – signature de conventions SIPME-Associations pour la réalisation de chantiers bénévoles.
  • Natura 2000 : identification des synergies et collaborations possibles, notamment en ce qui concerne l’interface terre-mer.
  • Offices du Tourisme des communes de la CFTGE et Agence de développement et de promotion du tourisme « Estérel Côte d’Azur » : réflexion sur les carences de l’accueil du public dans le massif de l’Estérel, concertation au sujet des projets de réhabilitation du Malpey et de la Duchesse, définition des modalités de collaboration en matière d’étude de fréquentation.
  • Association des Acteurs Varois pour une Petite Pêche Côtière et des Activités Maritimes Durables (APAM) et CAVEM : réflexion sur l’implication du SIPME dans la gestion de l’interface terre-mer, et signature d’une convention de partenariat SIPME-APAM pour la mise en œuvre de certaines actions financées par le FEAMP 2014-2020 (Fond Européen pour les Affaires Maritimes et la Pêche).


Novembre 2015
 : le SIPME crée un poste d’ingénieur de la fonction publique territoriale pour mettre en œuvre le plan d’actions de la CFTGE.

Janvier 2015 : Signature officielle de la CFTGE.

SIPMELes-Adrets-de-l'EstérelBagnols-en-forêtFréjuslogo-mandelieuPuget-sur ArgensSaint-RaphaëlTheoule-sur-Mer